Powered by Investing.com
Les mauvais chiffres publiés en Chine mardi ont soutenu la persistance des inquiétudes au sujet d'un éventuel ralentissement de l'économie mondiale. Les exportations de la deuxième économie mondiale ont chuté de 25,4 % en février par rapport au même mois l'an dernier, tandis que les importations ont chuté de 13,8 %. Eurostat a confirmé mardi son estimation selon laquelle l'économie des 19 pays partageant l'euro a connu une croissance de 0,3 % au cours de la période octobre-décembre, tout en révisant à la hausse son taux de croissance de 1,5 % à 1,6 % en rythme annuel. Parallèlement, la Commission européenne a mis en garde mardi cinq États de l'UE, dont l'Italie et la France, soulignant qu'ils avaient des déséquilibres économiques excessifs qui pèsent sur leur croissance et doivent être corrigés. En Angleterre, le gouverneur Mark Carney a déclaré qu'un vote par la Grande-Bretagne en faveur d'une sortie de l'Union européenne pourrait avoir un impact négatif sur l'économie du pays de 2900 milliards de dollars et forcer certaines banques à délocaliser.

L'indice de confiance des petites entreprises américaines a encore accentué sa chute en février, les craintes concernant la croissance des ventes et les bénéfices ont eu un effet néfaste sur les dépenses en capital et les plans d'embauche, selon une enquête publiée mardi. L'indice de l'optimisme des petites entreprises a chuté d'un point le mois dernier à 92,9, aucune des composantes de l'indice n'ayant enregistré une augmentation. Le gouverneur de la Fed, Lael Brainard, a minimisé les anticipations d'une hausse de taux à court terme lundi, soutenant que si les marchés financiers mondiaux se sont stabilisés ces dernières semaines, le ralentissement de la croissance en Chine et la faiblesse de la demande mondiale présentent encore des risques pour l'économie.

Devises : Le dollar a reculé à de nouveaux plus bas de deux semaines face aux autres principales devises mardi, avant de revenir en territoire d'équilibre, en raison de la baisse des attentes d'une hausse des taux américains et parce que les mauvaises données commerciales enregistrées en Chine ont continué de peser sur la confiance. La paire EURUSD a évolué relativement à l'équilibre entre $1,1058 et $1,0994. La paire GBPUSD a évolué à la baisse entre 1,4276 et 1,4174. La paire USDJPY a évolué à la baisse entre 113,52 yens et 112,44 yens.

Pétrole brut : Les prix du pétrole ont atteint de nouveaux sommets de trois mois mardi, avant de se replier en territoire négatif, les investisseurs ayant détourné leur attention vers les discussions en cours au sujet d'un éventuel gel de la production. Sur l'ICE Futures Exchange, le brut de la Mer du Nord a évolué à la baisse entre $41,48 et $39,42. Sur le New York Mercantile Exchange, le pétrole brut léger américain a évolué à la baisse entre $33,39 et $36,26.

Or : Les contrats à terme sur l'or ont évolué en dents de scie mardi restant près des sommets de 13 mois au début, puis effaçant les gains pour se retrouver en territoire négatif, suite à la publication des dernières données négatives en Chine. Sur la division Comex de la New York Mercantile Exchange, l'or a évolué à la baisse dans un large range compris entre $1 279,00 et $1 261,10 l'once.

Indices : Les marchés boursiers asiatiques ont affiché une évolution mitigée, Shanghai chutant après la publication de données commerciales pires que prévu en Chine. À la clôture à Tokyo, le Nikkei 225 a perdu 0,68%. À la clôture en Chine, l'indice Hang Seng a abandonné 0,73%. Les bourses européennes ont évolué à la baisse mardi suite à la publication de mauvaises nouvelles en Chine. À la clôture à Francfort, le DAX a chuté légèrement de 0,88%. À la clôture à Paris, le CAC 40 a perdu 0,86%. À la clôture à Madrid, l'indice IBEX 35 a perdu 0,53%. Enfin à la clôture à Londres, le FTSE 100 a abandonné 0,92%.

Wall Street a évolué à la baisse mardi dans un contexte où les prix du pétrole ont chuté et les mauvaises données commerciales enregistrées en Chine ont ravivé les craintes d'un ralentissement économique mondial. À la clôture, le Dow Jones Industrial Average a perdu 0,65%. L'indice S&P 500 a baissé de 0,95%, et le Nasdaq Composite a chuté de 1,26%.

Calendrier économique
Mercredi, 9 mars 2016 :
 

Heure

Devise

Publication

Prévisions

Ancienne valeur

10:30

GBP

Production manufacturière (mensuel)

0,20%

-0,20%

16:30

USD

Stocks de pétrole brut

 

10,4M

Share:

 
 
 
Share on Tumblr

Les CFD et le FOREX sont des produits à effet de levier. Les transactions portant sur les CFD comportent un degré élevé de risque puisque l'effet de levier peut fonctionner contre ou en votre faveur. Par conséquent, les CFD ne conviennent pas à tout type d'investisseur, et peuvent entraîner la perte totale de votre investissement. Veuillez consulter la clause de non-responsabilité.

Avertissement : FXGM (www.fxgm.com) est une marque de Depaho Ltd, une Société d’investissement chypriote immatriculée, autorisée et réglementée par la Cyprus Securities and Exchange Commission (www.cysec.gov.cy) sous le numéro de licence 161/11. Les « Contrats pour la Différence » (CFDs) sont en général des produits à effet de levier. Effectuer des transactions sur les CFDs de gré à gré (OTC) liés aux matières premières, au Forex, aux Indices et aux Actions, comporte un degré élevé de risque et peut entraîner la perte de la totalité de votre investissement. A ce titre, les CFDs ne sauraient convenir et/ou être adaptés à tout type d'investisseur. Vous ne devriez pas investir de l’argent que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre. Avant de prendre la décision d’effectuer des transactions, vous devez être conscients de tous les risques associés au trading de CFDs OTC, et solliciter l’avis d’un conseiller financier indépendant et agréé. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des résultats futurs. Les prévisions ne constituent pas un indicateur fiable de performances futures. Les informations fournies par Depaho Ltd sont des informations générales qui ne devraient pas être interprétées comme des conseils en investissement.