Le trading de Contrats pour différences (« CFDs ») est  HAUTEMENT SPECULATIF ET EXTREMEMENT RISQUE et ne convient pas au grand public mais seulement aux investisseurs qui :

(a) comprennent et sont disposés à assumer les risques économiques, juridiques et autres risques encourus ;
(b) compte tenu de leur situation financière personnelle, leurs ressources financières, leur mode de vie et leurs engagements, sont financièrement en mesure d'assumer la perte de la totalité de leur investissement ;
(c) possèdent les connaissances nécessaires pour comprendre le trading de CFDs ainsi que les actifs et marchés sous-jacents.

La Société ne fournie pas au Client de conseils concernant les CFDs, les actifs et marchés sous-jacents et n’émet pas de conseils d'investissement de quelque nature que ce soit. Ainsi, si le Client ne comprend pas les risques encourus, il doit solliciter l’avis d’un conseiller financier indépendant. Si le Client ne comprend toujours pas les risques que comporte le trading de CFDs, il doit s’abstenir entièrement du trading.

Les CFDs sont des instruments financiers dérivés, qui tirent leur valeur du prix des actifs/marchés sous-jacents auxquels ils sont liés (par exemple les devises, les indices boursiers, les actions, les métaux, les contrats à terme sur indices, les contrats à terme de gré à gré etc.).  Il est ainsi important que le Client comprenne les risques associés au trading de ces actifs / marchés sous-jacents, car les variations de prix de l'actif / marché sous-jacent aura une incidence sur la rentabilité de sa transaction.

Les informations relatives au rendement d'un instrument financier ne comportent aucune garantie quant à son rendement actuel ou futur.  L'usage de données historiques ne constitue pas une prévision sûre ou obligatoire quant au rendement futur de l’instrument financier auquel lesdites informations font référence.

Effet de levier

Les opérations sur les instruments financiers dérivés et les monnaies de change comportent un risque élevé. Le montant de la marge initiale peut être faible par rapport à la valeur du contrat de change ou de dérivés, de sorte que les opérations sont « à effet de levier » ou « geared ».

En termes simples, « l’effet de levier » est un prêt accordé à un investisseur par un courtier, lui permettant de négocier des montants supérieurs au capital initial déposé sur son compte.

Bien que la possibilité de gagner des profits importants en utilisant le levier peut être sensiblement supérieure à la négociation basée uniquement sur le capital de l'investisseur, l’effet de levier peut également travailler contre lui. Par exemple, si le prix de l'instrument sous-jacent de la position d'un investisseur se déplace dans la direction opposée à ce qu'il prévoyait initialement, l’effet de levier amplifiera les pertes potentielles de la position en question. En résumé, l’effet de levier augmente aussi bien les gains que les pertes.

Le degré élevé de « geared » ou « effet de levier » est une caractéristique particulière qui s'applique aux CFD. L'effet de levier rend l'investissement dans les CFD plus risqué que l'investissement direct dans l'actif sous-jacent. Le Client peut acquérir une exposition sur les marchés en déposant juste un pourcentage de la valeur totale du trade qu'il souhaite placer.

Cependant, cela signifie que les mouvements de marché relativement faibles auront un impact proportionnellement plus important sur les fonds que le client a déposés ou devra déposer; cela peut aller à l'encontre du client ou dans le sens du client. Bien que le client puisse réaliser un bénéfice potentiel si le marché évolue en sa faveur, il peut tout aussi bien supporter la perte totale des fonds déposés initialement et des fonds supplémentaires déposés auprès de la société pour maintenir sa position. Si le marché se déplace contre la position du client et / ou que les exigences de marge doivent être augmentées, le Client peut être appelé à déposer des fonds supplémentaires à courte échéance, s'il souhaite maintenir sa position.

Par exemple, si un client place un CFD d'une valeur de 5 000 EUR et que l'effet de levier pour l'instrument en question est de 1:10, il ne doit déposer que 10% de la valeur totale du trade (500 EUR). Si le prix de l'instrument en question se déplace contre lui de 10%, il perd 500 EUR, c'est-à-dire le montant total de son investissement initial dans cette position CFD. Cela s'explique par le fait que son exposition au risque sur le marché est la même que s’il avait réellement acheté des actions physiques d'un montant de 5 000 euros. Si, d'autre part, le prix de l'instrument se déplace en sa faveur de 10%, il gagnera 500 EUR, c'est-à-dire qu'il doublera son investissement initial dans cette position CFD. Par conséquent, tout mouvement sur le marché aura un effet plus important sur le capital du client que s'il avait acheté la même valeur d'actions sans utiliser l’effet de levier.

Ordres ou stratégies visant à limiter les risques

Le fait de passer certains ordres (par ex. des ordres « stop-loss », quand la législation locale l'autorise, ou des ordres « stop-limit »), dont le but est de limiter les pertes à des montants prédéterminées, peut se révéler inefficace lorsque les conditions du marché rendent impossible l’exécution de tels ordres, par exemple en raison d’un manque de liquidité du marché.  Les stratégies consistant à utiliser des combinaisons de positions, telles que les positions mixtes (spread) ou combinées (straddle), peuvent se révéler aussi risquées que l’utilisation de positions simples « longues » et « courtes ».  Par conséquent, les ordres stop-limit et stop-loss ne garantissent pas une limitation des pertes.

Les stop suiveur et « Expert Advisor » ne peuvent pas garantir une limitation des pertes.

Volatilité

Certains instruments financiers dérivés se négocient sur une large échelle intrajournalières avec des fluctuations de prix volatiles.  Par conséquent, le Client doit soigneusement étudier le risque élevé de pertes ainsi que de profits.  Le prix d’un instrument financier dérivé découle du prix de l’actif sous-jacents auxquel fait référence l’instrument financier dérivé.  Les instruments financiers dérivés et les marchés sous-jacents connexes peuvent être très volatiles.  Les prix des instruments financiers dérivés et de l’actif sous-jacent sont susceptibles de fluctuer rapidement et sur une large échelle et peuvent refléter des événements imprévisibles ou des changements de conditions qui sont hors du contrôle du Client ou de la Société.  Sous certaines conditions de marché, l’exécution au prix déclaré de l’ordre du Client peut s’avérer impossible, entrainant ainsi des pertes.  Les prix des instruments financiers dérivés et de l’actif sous-jacent seront influencés par, entre autres, l'évolution du rapport entre l'offre et la demande, les politiques et programmes gouvernementaux, commerciaux et agricoles, les événements politiques et économiques au niveau national et internationale ainsi que par les caractéristiques psychologiques dominantes du marché en question.

La marge

Le Client prend acte et accepte que, indépendamment de toute information pouvant être fournie par la Société, la valeur des instruments financiers dérivés peuvent fluctuer à la hausse ou à la baisse et il est même probable que l’investissement perde toute sa valeur.  Cela est dû au système de marge applicable à ce type de transactions, qui implique en règle générale un dépôt ou une marge relativement petite par rapport à la valeur totale du contrat.  De ce fait, une fluctuation relativement limitée dans le marché sous-jacent peut avoir des conséquences négatives disproportionnées sur la transaction du Client.  Si la fluctuation du marché sous-jacent joue en faveur du Client, le Client peut réaliser un bon profit ; mais une fluctuation toute aussi petite du marché en sens opposé peut non seulement rapidement entraîner la perte total du dépôt du Client, mais peut également faire subir le Client une perte supplémentaire importante.

Liquidité

Certains actifs sous-jacents peuvent ne pas devenir immédiatement liquide, suite à une baisse de la demande pour cet actif sous-jacent, et il peut être impossible pour le Client d’obtenir des renseignements sur la valeur de ces derniers ou de l’étendue des risques associés.

Les contrats pour différences

Les CFDs disponibles au trading par la Société sont les transactions au comptant non-livrables donnant l’occasion de réaliser des profits sur les variations de l'actif sous-jacent (indices cash, contrats à terme sur indices, contrats à terme sur obligations, contrats à terme sur matières premières, pétrole brut au comptant, or au comptant, argent au comptant, actions, devises et tout autre actif de temps à autre, à la discrétion de la Société).  Si la fluctuation de l’actif sous-jacent joue en faveur du Client, le Client peut réaliser un bon profit ; mais une fluctuation toute aussi petite du marché en sens opposé peut non seulement rapidement entraîner la perte totale du dépôt du Client mais aussi le faire subir des commissions et autres frais occasionnés.  Par conséquent, le Client ne doit pas se lancer dans les CFDs, à moins qu'il soit disposé à assumer le risque de perdre l’intégralité de l'argent qu'il a investi, et subir des commissions et autres frais occasionnés.

Investir dans un contrat pour différences comporte les mêmes risques que d’investir dans un contrat à terme ou dans un contrat d’option ; et le Client doit en être conscient, tel que stipulé ci-dessus.  Les transactions de contrats pour différences peuvent également présenter un passif éventuel et le Client doit connaître ce que cela implique, présenté ci-après, sous « Transactions d’investissement portant sur passif éventuel ».

Les CFD et le FOREX sont des produits à effet de levier. Les transactions portant sur les CFD comportent un degré élevé de risque puisque l'effet de levier peut fonctionner contre ou en votre faveur. Par conséquent, les CFD ne conviennent pas à tout type d'investisseur, et peuvent entraîner la perte totale de votre investissement. Veuillez consulter la clause de non-responsabilité.

Avertissement : FXGM (www.fxgm.com) est une marque de Depaho Ltd, une Société d’investissement chypriote immatriculée, autorisée et réglementée par la Cyprus Securities and Exchange Commission (www.cysec.gov.cy) sous le numéro de licence 161/11 et autorisée par le FSB (www.fsb.co.za), autorisation no. 47709.  Les « Contrats pour la Différence » (CFDs) sont en général des produits à effet de levier. Effectuer des transactions sur les CFDs de gré à gré (OTC) liés aux matières premières, au Forex, aux Indices et aux Actions, comporte un degré élevé de risque et peut entraîner la perte de la totalité de votre investissement. A ce titre, les CFDs ne sauraient convenir et/ou être adaptés à tout type d'investisseur. Vous ne devriez pas investir de l’argent que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre. Avant de prendre la décision d’effectuer des transactions, vous devez être conscients de tous les risques associés au trading de CFDs OTC, et solliciter l’avis d’un conseiller financier indépendant et agréé. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des résultats futurs. Les prévisions ne constituent pas un indicateur fiable de performances futures. Les informations fournies par Depaho Ltd sont des informations générales qui ne devraient pas être interprétées comme des conseils en investissement.